Comment préserver l’autonomie d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer au stade modéré ?

Préserver l'autonomie de la personne Alzheimer - Fondation Vaincre Alzheimer

Michèle D. : Comment préserver l’autonomie de ma mère qui en est au stade modéré ?


Dr. Maï Panchal : « On peut essayer de préserver l’autonomie de votre mère de différentes façons :

Ritualiser le quotidien : tout changement dans l’organisation de vie du malade est susceptible d’exacerber ses troubles du comportement. On peut essayer de maintenir les repères existants dans le temps et l’espace.

Stimuler l’activité motrice : essayer de maintenir notamment la marche par des promenades quotidiennes. Si besoin, vous pouvez avoir recours à un kinésithérapeute, un psychomotricien ou un ergothérapeute …

Maintenir les activités sociales et de loisirs : les activités proposées doivent être plaisantes, adaptées aux capacités réelles du malade et à ses goûts, et réalisées par le malade lui-même. L’essentiel n’est pas qu’il exécute correctement ces activités, mais qu’il y participe, en évitant le sentiment d’échec.

Ne pas faire à la place de votre mère ce qu’elle est encore capable de faire et lui laisser le temps de le faire elle-même. »

Rappel : Le stade modéré de la maladie se caractérise généralement par des mouvements plus lents, une rigidité, ainsi que des troubles moteurs et une perte de coordination. Des troubles du langage peuvent également apparaitre avec des difficultés pour trouver le mot juste ou l’utilisation d’un mot à la place d’un autre. A ce stade, le malade a besoin d’une assistance structurée dans la vie de tous les jours même si certains gestes peuvent être adoptés pour préserver l’autonomie de la personne malade le plus longtemps possible.

Vous souhaitez vous aussi poser votre question au Dr Panchal, Directrice scientifique de la Fondation Vaincre Azheimer ? Envoyez nous votre question!

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.