Les 7 grands symptômes de la maladie à corps de Lewy

symptômes maladie à corps de Lewy

Nous retrouvons sept symptômes principaux chez les patients atteints de la maladie à corps de Lewy.

  • Les troubles cognitifs

Dans la maladie à corps de Lewy, il existe, comme dans la maladie d’Alzheimer, une altération de la mémoire et des facultés intellectuelles d’aggravation progressive. Troubles de l’attention, perte progressive de la perception visuelle et spatiale, difficultés de raisonnement sont des symptômes présents dans la maladie à corps de Lewy.

  • Les troubles moteurs

Contrairement à la maladie d’Alzheimer, les troubles cognitifs s’accompagnent de problèmes moteurs. Ils sont souvent identifiés comme des signes de maladie de Parkinson. Néanmoins, ils sont beaucoup plus légers dans la maladie à corps de Lewy. En effet, dans cette maladie, les troubles moteurs s’apparentent le plus souvent à une certaine raideur, un ralentissement moteur ou des chutes.

  • Dichotomie

A ces symptômes, viennent s’ajouter une variation des fonctions vitales, comme la fréquence cardiaque. La tension est souvent l’objet de problèmes puisqu’elle peut varier de 15 à 10. Cela est difficile à supporter pour les patients qui peuvent parfois perdre connaissance et/ou être sujets à des chutes.

  • Les fluctuations

Il s’agit d’un changement imprévisible dans l’état du patient. La personne malade sera capable de passer d’un état normal, tout à fait lucide, à un état très détérioré et dépendant.

Ces fluctuations touchent aussi bien le plan moteur, que le plan psychologique ou encore intellectuel.

  • Les hallucinations

Le patient voit, entend ou sent des choses qui n’existent pas. Ces symptômes existent dans la maladie d’Alzheimer mais sont beaucoup plus rares.

Ces hallucinations sont souvent spécifiques de la maladie à corps de Lewy. La personne malade sera en revanche capable de les reconnaître. Elle verra par exemple des rats chez elle mais elle saura que ce n’est pas réel.

  • Les symptômes psychiatriques

Les symptômes de type dépression atypique et tardive sont également courants dans la maladie à corps de Lewy. Par exemple, un premier événement dépressif après 50 ans, chez quelqu’un qui n’a jamais eu de dépression avant et pour lequel il n’y a pas de « raisons » qu’il fasse une dépression à ce moment-là peut être un signe de maladie à corps de Lewy.

  • Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil, comme les cauchemars ou l’agitation nocturne, sont très importants dans la maladie à corps de Lewy. Certains comportements se rapprochent du somnambulisme. Bien souvent le patient fait de grands mouvements la nuit et peut frapper son conjoint involontairement.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.