Sommeil et Alzheimer : existe-t-il un lien ?

Sommeil et Alzheimer : explication en vidéo du projet du Dr Géraldine Rauchs

Et si le manque de sommeil avait un lien avec le développement de la maladie d’Alzheimer ? C’est la question posée par le Dr Géraldine Rauchs, biologiste, chercheur à l’Inserm à Caen. Grâce à une subvention Vaincre Alzheimer, le Dr Rauchs a pu poursuivre ses recherches sur un potentiel lien entre le sommeil et Alzheimer.

En effet, les troubles du sommeil sont très fréquents chez les malades d’Alzheimer. Plusieurs études ont suggéré un lien possible avec les troubles de la mémoire.

Cela signifie-t-il pour autant que les altérations du sommeil sont des facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer ? Pour le Dr Géraldine Rauchs cette hypothèse n’est pas à exclure. « Les premiers résultats obtenus auprès de personnes saines âgées de plus de 40 ans montrent une association entre les difficultés d’endormissement et la densité des plaques amyloïdes. Autrement dit, ces troubles du sommeil ont un impact sur la formation de ces plaques dans le cerveau dont la propagation favoriserait le développement de la maladie d’Alzheimer. » explique-t-elle.

Objectif et premiers résultats pour le Dr Rauchs

Financé par la Fondation Vaincre Alzheimer, le projet de recherche du Dr Géraldine Rauchs a pour but de comprendre si les individus qui ont des troubles du sommeil ou une plainte de sommeil ont, ou non, des risques accrus de développer une maladie d’Alzheimer.

Le Dr Rauchs explique en vidéo les premiers résultats obtenus. Elle souligne notamment la pertinence de prendre en charge les troubles du sommeil au plus tôt chez les personnes âgées. Il en est de même chez celles risquant de développer une maladie d’Alzheimer. Le but est de limiter le déclin cognitif et de ralentir la progression des lésions.

Pour lutter contre le déclin cognitif, une étude du Dr Géraldine Rauchs financée par Vaincre Alzheimer suggère de préserver la qualité du sommeil

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.