Prévenir la maladie d’Alzheimer : où en est-on ?

Prévenir la maladie d'Alzheimer : quelles recherches en cours ? par Fondation Vaincre Alzheimer

Depuis plusieurs années, différents essais cliniques voient le jour partout en Europe pour prévenir la maladie d’Alzheimer

Depuis déjà plusieurs années, la recherche pour prévenir Alzheimer est passée à l’intervention multidomaine. De grands programmes de prévention ont ainsi vu le jour un peu partout en Europe. « Du fait de l’origine multifactorielle de la maladie d’Alzheimer, une nouvelle stratégie préventive prometteuse qui combine plusieurs facteurs a été mise en place » explique le Dr Maï Panchal, Directrice scientifique de la Fondation Vaincre Alzheimer.

En effet, ces nouveaux essais testant plusieurs facteurs simultanément vont permettre d’observer un effet protecteur de la maladie d’Alzheimer. L’étude MAPT en France ou encore l’essai FINGER en Finlande en témoignent véritablement.

L’étude finlandaise FINGER

Cette étude, menée par le Prof. Miia Kivipelto en Finlande, teste l’effet de la stimulation de la mémoire, l’activité physique, la nutrition et une meilleure gestion du risque cardio-vasculaire. Cette recherche, incluant 1260 sujets, visait des personnes âgées de 60 à 77 ans ayant un risque élevé de développer une démence.

Après deux ans de suivi, les personnes bénéficiant de l’intervention multidomaine ont vu une amélioration de leur cognition, comparé au groupe de personnes qui n’a pas bénéficié de l’intervention. Leurs fonctions exécutives et le traitement de l’information, notamment, se sont améliorés. Au vu de ces premiers résultats, un suivi des personnes est prévu sur 7 ans pour étudier plus en détails les effets de cette étude.

L’étude française MAPT

Menée par le Dr Bruno Vellas en France, l’étude MAPT a eu pour objectif de déterminer si la mise en place de plusieurs mesures préventives pouvait protéger les personnes âgées fragiles (1680 personnes de 70 ans et plus) d’un déclin de la mémoire. Pendant trois ans, les chercheurs ont étudiés les effets de l’intervention multidomaine (stimulation de la mémoire, activité physique, conseils nutritionnels) associée ou non à une supplémentation journalière en oméga 3.

L’étude MAPT confirme ainsi l’effet positif de l’intervention multidomaine en permettant la prévention d’un déclin des fonctions cognitives. « L’intervention multidomaine isolée ou associée à une prise d’Omega 3 donne des résultats positifs, alors que la supplémentation en Oméga 3 seule n’a pas d’effet. » explique le Dr Vellas. « Ces résultats corroborent ceux de l’étude FINGER » explique le Dr Maï Panchal, « ils doivent cependant être confirmés dans d’autres essais ».

Toutes ces recherches constituent de réels espoirs pour les patients et leurs familles. « N’oublions pas toutefois qu’en élaborant ces essais de prévention aujourd’hui, dont le développement sur le plan méthodologique est un vrai défi, nous n’en verrons les effets véritables que dans 15 ans. » souligne le Dr Panchal. Il faudra ainsi s’armer de patience pour pouvoir modifier et affiner les protocoles de recherche pour les essais futurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.