Avancées de la recherche : quels liens entre trisomie 21 et maladie d’Alzheimer ?

Mécanismes communs de la trisomie 21 et de la maladie d’Alzheimer, étudiés par le Dr Marie-Claude Potier dans un projet innovant financé par la Fondation Vaincre Alzheimer.

Grâce au financement d’une subvention doctorale de la Fondation Vaincre Alzheimer, le Dr Marie-Claude Potier a pu recruter Alexandra Botté, étudiante en thèse (désormais Docteur ès Sciences) pour travailler sur le lien entre trisomie 21 et maladie d’Alzheimer.

En finançant cette thèse, la Fondation Vaincre Alzheimer a permis la mise en oeuvre d’un projet innovant menant à une piste de recherche prometteuse.

L’intérêt d’étudier la maladie d’Alzheimer dans la trisomie

La Trisomie 21, ou syndrome de Down, est une anomalie chromosomique entrainant la triplication du chromosome 21. Les individus porteurs de trisomie 21 ont un risque particulièrement élevé de développer une maladie d’Alzheimer liée à cette anomalie. En effet, sur le chromosome 21 se situe le gène de l’APP. Ce dernier est particulièrement impliqué dans la maladie d’Alzheimer. En effet, la protéine APP est le précurseur du peptide amyloïde, l’une des molécules qui s’accumule anormalement dans le cerveau des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer.

« On pense donc que cette surexpression de l’APP chez les individus porteurs d’une trisomie 21 est à l’origine du développement de la maladie d’Alzheimer. Ainsi, en étudiant la trisomie 21 et la maladie d’Alzheimer dans la trisomie 21, on comprend mieux la maladie d’Alzheimer dans la population générale. » explique Alexandra Botté.

La voie endo-lysosomale : une piste prometteuse pour comprendre les causes de la maladie d’Alzheimer

Dans les conditions normales, le peptide amyloïde est en constant renouvellement : il est synthétisé par la cellule, puis il est dégradé. Quand on y regarde de plus près, le peptide amyloïde est créé dans de petites vésicules intra-cellulaires appelées endosomes. Ensuite, le peptide amyloïde peut être libéré à l’extérieur de la cellule. Afin de maintenir son niveau constant dans le cerveau, une certaine quantité du peptide amyloïde qui se situe dans les endosomes est transférée à d’autres vésicules appelées lysosomes pour y être dégradé. Cette voie normale de synthèse/dégradation des molécules est nommée la « voie endo-lysosomale ».

Dans le cas des personnes malades d’Alzheimer, le peptide amyloïde n’est pas bien régulé par la voie endo-lysosomale car les endosomes sont modifiés. Le peptide amyloïde s’accumule alors dans le cerveau et empêche les neurones de bien communiquer entre eux.

Le Dr Potier et son équipe ont pu identifier les mécanismes qui sont à l’origine de ces modifications des endosomes. « Nos premiers résultats sont très prometteurs : nous avons montré que les endosomes s’accumulent dans la cellule et crée un embouteillage. De ce fait, cela pourrait expliquer que le peptide amyloïde soit créé en trop grande quantité dans la trisomie 21 et la maladie d’Alzheimer, amenant à la formation des plaques amyloïdes cérébrales. » précise Alexandra Botté.

« Ce projet de recherche est très innovant. Il a permis d’élucider le dysfonctionnement de ces endosomes dans différents modèles cellulaires grâce à une technique de microscopie à super-résolution jamais utilisée auparavant dans ce contexte » rajoute le Dr. Maï Panchal, directrice scientifique de la Fondation Vaincre Alzheimer.

Un financement innovant et original

Depuis sa création, la Fondation Vaincre Alzheimer investit dans la recherche innovante et prometteuse. Grâce à son processus de sélection internationale et rigoureuse des projets de recherche, la Fondation est assurée de financer des projets innovants et de qualité.

« Il est difficile de trouver des financements pour la recherche sur la trisomie 21 et je remercie la Fondation Vaincre Alzheimer d’avoir réussi à comprendre les interactions entre la trisomie 21 et la maladie d’Alzheimer et le potentiel de découverte en étudiant ce qui se passe dans la trisomie 21 et les apports pour la maladie d’Alzheimer. » conclut le Dr Marie-Claude Potier.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.