Comprendre et stimuler la réparation de l’ADN dans les neurones

Cassure et réparation de l’ADN dans les neurones : une nouvelle piste de protection contre les effets de l’inflammation cérébrale au cours de la maladie d’Alzheimer ?

L’épigénétique est un mode de régulation de l’expression des gènes. Elle joue un rôle crucial dans la régulation du fonctionnement neuronal. On observe des atteintes de ces mécanismes épigénétiques au cours de la maladie d’Alzheimer. Nous avons récemment identifié un mécanisme lié au maintien d’un équilibre entre cassures et réparation de l’ADN des neurones. Dans la maladie d’Alzheimer, ces cassures s’accumulent. Notre hypothèse est que l’inflammation du cerveau chez les patients pourrait entraîner ce défaut. Nous proposons d’en étudier les mécanismes. Notre objectif est de rétablir l’équilibre cassure/réparation pour offrir de nouvelles pistes thérapeutiques contre la maladie.

« Le soutien de la Fondation Vaincre Alzheimer et de ses Donateurs signifie beaucoup pour moi. Je suis profondément honorée de recevoir ce soutien et tiens à vous remercier chaleureusement pour votre confiance.  »

Dr Elsa Suberbielle

Pourquoi avez-vous choisi d’axer vos recherches sur cette maladie neurodégénérative? 

Depuis toujours, je suis animée par la volonté de trouver des moyens de diagnostiquer et traiter les maladies qui affectent le cerveau. En effet, la mémoire, l’interaction sociale font de nous des humains. C’est donc terrible de voir une maladie qui nous affecte autant. Nous connaissons finalement si peu de chose sur le cerveau. J’ai donc décidé d’en comprendre les mécanismes. Face au poids qu’exerce cette maladie sur notre société nous devons essayer de lutter contre elle.

En quoi votre projet est-il prometteur dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer?

Le projet que je propose est prometteur dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Il explore une nouvelle piste mécanistique distincte des pistes thérapeutiques actuelles. En effet, j’ai montré qu’une stimulation physiologique de l’activité neuronale entraîne des cassures de l’ADN neuronal. Ces cassures sont rapidement et efficacement réparées dans le cerveau sain. Par contraste, dans la maladie d’Alzheimer, la présence de formes toxiques conduit à une accumulation anormale des cassures. Par ailleurs, un délai beaucoup plus long de la réparation est observé.
Le programme de recherche de Toulouse vise à renforcer la réparation de l’ADN pour mettre fin au déclin cognitif lié à la maladie. Si nous devenions capables de renforcer les capacités réparatrices des neurones, nous pourrions les rendre plus résistants aux attaques qu’ils subissent au cours de la maladie. Cela améliorerait les fonctions cognitives.

En quoi une subvention privée de la part de la Fondation Vaincre Alzheimer vous aide-t-elle?

Premièrement, cette aide est essentielle pour continuer nos efforts de recherche afin de comprendre cette maladie et découvrir les cibles thérapeutiques de demain. Deuxièmement, cette aide permet de former la génération de chercheurs de demain. Les bourses de thèses gouvernementales n’étant pas assez nombreuses comparé au nombre d’étudiants.
A titre personnel, je pense aussi qu’une subvention privée provenant de familles de patients permet de sensibiliser davantage les jeunes chercheurs à l’importance de ces recherches. On peut mettre un visage sur la maladie et comprendre que le travail va au-delà du centre de recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.