Génétique et maladie d’Alzheimer

Quel est le rôle de la génétique dans la maladie d’Alzheimer ?

Il existe des formes génétiques simples. Dans de tels cas, la simple présence du gène muté chez une personne entrainera obligatoirement la maladie d’Alzheimer. Cette forme génétique « autosomique dominante » représente seulement 1% des cas de la maladie d’Alzheimer. Il s’agit de la forme héréditaire de la maladie. C’est ce qui explique le phénomène de familles presque entières atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Par ailleurs, on sait désormais que certains gènes normaux, lorsqu’ils s’expriment ensemble, donnent une plus grande susceptibilité de développer la maladie d’Alzheimer. C’est ce qu’on appelle le « polymorphisme génétique ». Pour le Dr Stéphane Epelbaum, neurologue, il s’agit là d’un facteur de risque et non plus d’une forme héréditaire de la maladie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.