Les chercheurs parlent de la Fondation Vaincre Alzheimer

Les chercheurs s’expriment sur le passage du statut d’association à Fondation de l’organisation

Témoignage du Dr Sylvie Claeysen
Chercheuse INSERM, Institut de Génomique Fonctionnelle, CNRS – INSERM – Université de Montpellier

« La Fondation Vaincre Alzheimer m’a attribué une allocation doctorale en 2015, subvention indispensable à la formation des jeunes chercheurs de demain. Bérénice Hatat, la jeune chimiste recrutée sur ce projet, développe à présent une nouvelle série de molécules prometteuses pour la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer comme une « Trithérapie de l’Alzheimer ». La Fondation Vaincre Alzheimer nous permet de réaliser ce projet novateur. »

Témoignage du Dr Virginie Desestret
MCU-PH (Maitre de Conférence des Universités – Praticienne Hospitalier), Neurologue chercheuse, Institut NeuroMyoGène, INSERM – CNRS – Faculté de Médecine Lyon-Sud

« La Fondation Vaincre Alzheimer tient actuellement une place de premier ordre dans le financement de la recherche sur la maladie d’Alzheimer en France. C’est une source potentielle de financement, certes concurrentielle, mais « accessible », à des équipes émergentes porteuses de projets originaux, en plus des équipes « historiques » d’excellence. C’est un partenaire précieux pour nous, les jeunes chercheurs, qui travaillons dans le domaine de la maladie d’Alzheimer. »

Témoignage du Professeur Charles Duyckaerts
PU-PH (Professeur des Universités – Praticien Hospitalier), Neuropathologiste chercheur, INSERM – CNRS – Hôpital Pitié Salpêtrière

« Grâce au soutien de la Fondation Vaincre Alzheimer, nous avons pu créer aujourd’hui une nouvelle Biobanque pionnière : nous avons en effet mis sur pied un partenariat entre les patients, les structures hospitalières permettant le prélèvement, le réseau national des neuropathologistes, et les chercheurs dont les découvertes doivent, à terme, soulager les malades. C’est une grande avancée dans l’étude du cerveau humain, malade ou non, qui reste encore et même plus que jamais nécessaire pour trouver de nouvelles voies thérapeutiques. »

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.