Déambulation, fugues et maladie d'Alzheimer

L’errance (appelée aussi la déambulation) est l’un des comportements des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer qui est le plus difficile à comprendre

La déambulation ne fera de tort à personne et peut même avoir un effet calmant sur certains malades, si cela est sans risque pour elle et ne vous dérange pas. Il sera nécessaire d’organiser un chemin facile d’accès pour que le malade puisse déambuler sans risques à l’intérieur d’un espace sécurisé d’où il ne puisse en sortir sans que vous ne le sachiez.

Si la cause peut être déterminée, prévenir l’errance ou la fugue devient plus simple. Quelle que soit la cause, certaines mesures préventives peuvent être prises afin d’éviter à la personne d’errer dans une zone non sécurisée. Faites de l’exercice avec elle chaque jour. Vous promener avec elle peut éviter l’agitation nocturne. C’est bon pour vous deux !

Certaines personnes n’iront nulle part sans certains effets personnels tels que lunettes, chaussures, porte-monnaie. Utilisez cela à votre avantage en plaçant ces objets dans un endroit seulement accessible par vous.

Installez des verrous de sûreté aux portes et fenêtres (spécialement si la personne déambule sans savoir où elle va), une sonnette d’ouverture ou une petite cloche à la porte d’entrée.

Que la personne puisse être identifiée en cas d’errance hors de l’espace sécurisé:
Faites porter à la personne un bracelet d’identité ou une carte sur laquelle sont imprimés les noms et les numéros de téléphone des personnes à contacter (vous, le médecin traitant …) précisant qu’elle a des problèmes de mémoire.

Gardez sur vous une photo récente de la personne dont vous vous occupez.
Informez les voisins que vous vous occupez d’une personne ayant des troubles de mémoire. Indiquez leur ce qu’ils doivent faire s’ils trouvent la personne seule dehors. 
Des bandes fluorescentes peuvent être cousues sur ses vêtements. Ainsi, la personne sera rendue plus visible des autres. L’idéal est de coudre sur chaque vêtement son nom, ainsi qu’un numéro de téléphone.

Si la personne est partie, et erre sans que vous sachiez où, appelez la police immédiatement. Ayez une photo récente (même une vidéo si possible) et une description sous la main afin de gagner du temps. 

Plus important encore : lorsqu’elle rentre à la maison, accueillez-la avec amour et affection.