Les 4 traitements symptomatiques de la maladie d’Alzheimer

Les traitements symptomatiques et leur action

Quatre traitements symptomatiques à l’action ciblée

Il existe à l’heure actuelle 4 traitements symptomatiques de la maladie d’Alzheimer. Trois d’entre eux, le Donépézil (Aricept), la Rivastigmine (Exelon) et la Galantamine (Reminyl) agissent sur l’acétylcholine. Il s’agit d’un neurotransmetteur très important pour le bon fonctionnement des neurones. En effet, la maladie d’Alzheimer engendre une perte continue d’acétylcholine, « comme du sable qui s’écoulerait d’un sablier » explique le Dr Stéphane Epelbaum. « Avec ces médicaments on remet de l’acétylcholine en permanence pour venir combler le déficit. Malheureusement ce dernier ne cesse de s’accroître et, à moment donné, les médicaments ne suffisent plus. La maladie d’Alzheimer continue sa progression. »

La Mémantine (Exiba), un autre traitement symptomatique de la maladie, agit de façon similaire sur le Glutamate.

Tout au long du traitement, ces médicaments ont une réelle efficacité sur la mémoire. « Quand on l’arrête, les patients rejoignent ceux qui n’ont jamais été traités. Cela signifie que ces traitements ont un effet purement symptomatique » indique le Dr Epelbaum.

Une efficacité prouvée

Largement prouvée, l’efficacité de ces médicaments est néanmoins bien souvent remise en question. Leur déremboursement est même envisagé. Pour le Dr Epelbaum, il s’agit davantage de considérations économiques que scientifiques. « L’efficacité des traitements symptomatiques est réellement prouvée. Même si ces traitements coûtent cher, cela coûte toujours moins cher qu’une entrée en institution. »

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.