Si vous vous occupez d’un proche dépendant, vous devez créer un environnement approprié et sécurisé qui facilite la vie du malade. En vous y prenant à l’avance, vous augmenterez la qualité de vie de la personne dont vous vous occupez et vous vous faciliterez la vie. Et souvenez-vous que, comme la maladie d’Alzheimer évolue, des dispositifs de sécurité doivent être réévalués au fur et à mesure de la progression de la maladie.

Les produits et objets potentiellement dangereux :

Enfermez à clé les médicaments, les produits d’entretien, les produits alcoolisés, briquets et allumettes et tout autre produit susceptible d’être dangereux dans une armoire sécurisée.
Evitez de laisser les fils des appareils électriques apparents afin d’éviter que la personne ne les trouve et placez des caches sur chaque prise électrique.
Supprimez de la maison toute arme à feu.

Se prémunir contre les incendies, les brûlures et les électrocutions

Achetez un extincteur et faites poser des détecteurs de fumée à chaque niveau de la maison (y compris dans la chambre de la personne dont vous vous occupez). Collez le numéro de téléphone des pompiers à l’endroit le plus adéquat.
Déterminez une sortie de secours et faites des exercices d’alerte incendie avec la personne. 
Réglez la température de l’eau au-dessous de 49° C. 
N’utilisez pas de radiateurs électriques portables.

Faciliter et sécuriser les déplacements dans la maison :

Mobilier : Placez-le de manière à faciliter le déplacement du malade.
Glissades : Diminuez les risques de dérapages, de glissades  en veillant à ce que le malade porte des chaussures et des pantoufles avec une semelle antidérapante, en enlevant ou fixant solidement les tapis et les paillassons.
Si possible évitez les sols à damiers, rayures, quadrillages qui peuvent perturber le malade dans ses déplacements.
Posez sur le sol un revêtement souple, comme de la mousse, autour de la cabine de douche, de la baignoire et de la cuvette des toilettes pour prévenir toute blessure en cas de chute.
Rampes : Si besoin, faites poser des rampes solides dans les escaliers, près des cabinets de toilette, de la cabine de douche ou de la baignoire pour en faciliter l’entrée et la sortie.
Faites poser des barrières de sécurité en haut et en bas des escaliers.
Si nécessaire, faites poser un monte-escaliers électrique dans les escaliers.
Orientation : Faites poser des veilleuses dans le couloir pour faciliter le repérage du chemin du cabinet de toilette la nuit.
Posez sur chaque porte un panneau identifiant les lieux (cuisine, salle de bains, cabinet de toilette).

Limiter la déambulation vers l’extérieur

Installez des verrous de sûreté aux portes et fenêtres (spécialement si la personne déambule sans savoir où elle va), une sonnette d’ouverture ou une petite cloche à la porte d’entrée.